Quelle veine !

Tout (ou presque) a commencé par un détour. Route bloquée. Tournez. Circulez. Pas de veine ! Un manque de veine qui nous a menés directement… sur le chemin des Venne ! Ce fut la découverte d’un nouveau visage cômien, plus agricole, assurément enchanteur. Une maison jaune, un champ et derrière, deux montagnes qui se rejoignent en un gollé qui attire le regard, et entre la maison et la forêt : une terre à faire revivre, à faire fructifier, à faire rêver, une veine à suivre…